L’AMF vient d’émettre le 16 novembre 2012 sa recommandation relative à l’arrêté des comptes 2012. C’est dans ce cadre que l’AMF attire l’attention sur la nécessité, pour les émetteurs, de décrire en annexe la manière dont les taux d’actualisation sont déterminés et à s’assurer de la cohérence de ces derniers par rapport aux risques pris en compte dans les flux de trésorerie futurs.